Bon 35 mai, 65 avril ou 96 mars

Le dernier essai de F. Martel, Smart, dont les premiers chapitres sont très prometteurs, m'a déjà appris une chose.
Les dissidents chinois jouent en permanence au chat et à la souris avec une armée de censeurs qui surveillent en continue leurs activités en ligne.
Un blogueur explique l'astuce qui a longtemps été utilisée pour éviter de se faire repérer par les autorités lorsqu'ils voulaient parler des graves événements du 4 juin 1989, à savoir les manifestations sur la place Tiananmen.

Comme la date du 4 juin est systématiquement censurée, alors tout le monde écrit “35 mai”, en ajoutant aux 31 jours de mai les 4 premiers jours de juin. Mais comme la censure a compris la technique, on a dû se mettre à écrire “65 avril” puis “96 mars”, et ainsi de suite.